Présentation d’un métier du web : le webdesigner

.

Marketing Chine, c'est aussi une Agence

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

.
Le web designer est chargé de réaliser la conception d’une interface web : l’architecture interactionnelle, l’organisation des pages, l’arborescence du site et bien sur la navigation.

,

webdesigner

,

Il s’agit d’une phase essentielle dans la conception d’un site. La conception d’un design web tient compte des contraintes spécifiques du support Internet en termes d’ergonomie, d’utilisabilité et d’accessibilité.

,
programmLe métier de webdesigner réclame donc des compétences assez variées : en programmation, en ergonomie et en interactivité, ainsi qu’une bonne connaissance des contraintes techniques liées à ce domaine (diversité des terminaux web + affichages, accessibilité, spécificités des différents langages et processus, portabilité, respect des recommandations du W3C.)
,

;
Le web designer intervient dès le début du projet, il élabore la maquette et produit les différents graphiques d’un site Web. artiste design

,
A la fois artiste et programmateur informatique, il conçoit l’identité visuelle et la charte graphique des sites sur lesquels il travaille, tout en tenant compte des spécificités techniques du web. À partir de la demande du client, il fait une traduction artistique globale, en lien avec le contenu du site.

,
Il doit être Créatif et novateur, doit respecter le cahier des charges du client et en même temps proposer des designs audacieux pour les futurs lecteurs du site.
,
,

Pour illustrer ce métier, j’ai demandé au plus célèbre des webdesigners français en Chine alias Mike de Supadezignsupradesign

Carte d’identité

Nom: Mike
Société: Freelance
Activité:  webdesigner
Site web:  www.supadezign.com
,
,

Bonjour Mike

,
,
Tout d’abord pourrais-tu nous donner ta définition de ton métier ?

,
Je suis webdesigner et je travaille en freelance depuis quelques années.
Mon métier est donc de créer des sites web, plus particulièrement l’aspect visuel des sites (design, animations, mise en page, logos…), tout en les optimisant pour les moteurs de recherche.

,

Depuis combien de temps es tu webdesigner en Chine ?

,
Depuis 2005. C’était déjà mon travail en France avant d’arriver en Chine, mais dans une agence d’évènementiel. En Chine, après quelques mois dans une boite de trading, j’ai tenté le freelancing.

,
,
Qui sont principalement tes clients ?

,
Ce sont surtout des sociétés françaises qui me contactent. Il y a parfois d’autres sociétés étrangères, voir chinoises, mais je travaille surtout avec des français implantés en Asie, principalement en Chine.
Au début, il a fallu chercher les clients, donc on passe la plus grande partie de son temps a éplucher les petites annonces, a envoyer des mails etc. Passage obligatoire quand on travaille en freelance.

,
Maintenant ce sont mes anciens clients qui recommandent mes services aux autres. Le bouche à oreille fonctionne plutôt bien. Même si cela ne suffit pas, on doit toujours se réserver un temps pour la recherche de nouveaux clients.
,


,

Quels sont selon toi les qualités essentielles en matière de graphisme que doit avoir un site Internet aujourd’hui ?

,
Il faut faire en sorte que le design du site ne se démode pas rapidement.
Les tendances changent souvent, mais tout le monde ne peux pas se permettre de changer de design tous les ans.
Il n’est, par exemple, pas nécessaire de faire un site « web 2.0 » si cela n’est pas utile.
Et il ne faut pas oublier que l’on a beau faire le site le plus beau du monde, si le client veut absolument mettre une photo de son chien à côté du logo, on s’exécute.
Sinon il ira voir ailleurs. Un client satisfait nous amènera d’autres clients potentiels.
,
;

Pourrais-tu nous donner tes conseils pour choisir un bon Webdesigner ?

,
Je dirais qu’un bon webdesigner doit avoir un bon portfolio.
Un webdesigner attache beaucoup d’importance au graphisme et au design. C’est un travail artistique, et comme pour tout artiste, ça ne plait pas forcement à tout le monde.
Donc l’important est d’avoir un aperçu du portfolio, pour savoir si son travail correspond aux attentes du client.

(voir le portfolio de Mike)

,

,

J’espère que cet interview vous aura permis d’en savoir plus sur ce métier.

Voir aussi les futurs métier du marketing, en savoir plus sur le référencement

;

,

Olivier

Marrketing Chine

A lire également

9 Commentaires

  1. Bonjour,

    Juste pour avoir une idée combien coute le design d’un site?

    Pouvez vous me donner une échelle de prix? Ou éventuellement la facturation par heure de travail. merci d’avance.

  2. Bonjour,

    Si vous le permettez je ne vois pas dans quel sens un webdesigner améliorer le référencement?
    Sinon il fait le site en entier?

    Bien à vous,

  3. @Patrick : Le tarif depend de beaucoup de chose : Taille du site, technologies utilisées, gestion des mises a jour (manuelles ou via un CMS), nombre de langue, d’animation etc.
    Pour donner une fourchette assez large, cela va de 500 a 1000euros.

    @mikelkel : Le webdesigner ne s’occupe pas forcement que du design. En tant que freelance, je m’occupe de tout car je travaille le plus souvent tout seul. Il faut donc pouvoir optimiser le site pour que le contenu soit bien pris en compte par les moteurs de recherche. C’est la première étape avant d’attaquer le référencement.

  4. Je considère que le designer (web ou papier) à une responsabilité : c’est un spécialiste qui connaît son métier (normalement). Que je sache, vous n’allez pas dire à un pompier comment éteindre le feu de votre maison et il vous dira qu’il connaît son métier.

    Je suis désolé Mike mais quand je t’entends dire ça « …, si le client veut absolument mettre une photo de son chien à côté du logo, on s’exécute. », je dirais que tu ne fais pas ton métier… simplement prendre l’argent sans te soucier de ton client.

    Bien trop de graphiste font simplement ce que le client dit :
    – met du bleu comme le logo de mon concurrent.
    – ma femme préfère cela (même si le groupe cible sont des hommes).
    – j’aime pas trop le rouge pourrais-tu mettre en vert ; j’adore la couleur verte.
    – j’ai vue un site que j’aime bien sur internet, pourrais-tu faire la même chose.
    – cela est à la mode, je veux la même chose.

    Bien trop de client voit en un graphiste une personne qui sait simplement utiliser des logiciels (flash, adobe). La cause à cela : les graphistes ne défendent pas leurs professions et se contente de dire : « Oui, Monsieur le client ! »

    Conclusion : tout graphiste se doit d’avoir des notions en marketing ou alors travailler avec quelqu’un qui en possède. Le but n’est pas de faire du beau (pour accrocher dans la salle du bain du client) mais vendre, attirer des potentiels clients, se faire connaître, dire quelque chose d’important sur les produits ou la compagnie, créer un buzz, annoncer une promotion, donner une information basique mais rapidement,…

  5. @Nuo
    La différence entre la réalité et la théorie …
    En théorie on veut faire bien pour notre cher client , mais c’est lui qui paye il ne faut pas l’oublier.

    Cela dépend des comptes aussi, la PME ou la grande marque.
    Différents point de vue

  6. @Claire : pas vraiment. Je connais une entreprise qui disait non au client et cette agence a fini avec une quarantaine d’employé et plus (Je ne rentre pas dans les détails).

    Ce n’est pas une question de réalité – théorie mais une question : Est – on assez doué pour défendre ses concepts et ne pas avoir peur de perdre des clients pour gagner des clients qui vont respecter le professionnalisme offert ?

    Combien il y a de designer ? Et combien sont capable d’offrir un produit original qui génère des profils ? Quand on connait son métier, on ne peut pas tout accepter de la part du client… je ne rentre pas dans une boulangerie pour dire à la boulangère comment faire son pain. Elle me dira simplement : change de crèmerie ou alors va le faire toi même. Si je crois vraiment que je suis capable de faire mieux qu’elle, alors peut-être, justement, je devrais ouvrir ma propre boulangerie…

    La vraie question est : le client paye pour une designer ou une personne qui connait un logiciel ?

  7. j’aimerais avoir votre courage … mais vraiment il y a des petits clients qui veulent avant tout un site pour eux, pas pour leur client.
    Et cela il faut le comprendre.
    Ils se payent un site juste comme ça, un peu narcissique oui mais ils ont envie de voir leur tete dessus et pro ou pas pro si on ne met pas leur vielle photo il ne paye pas.
    Voilà la réalité du marché des petits et je suis sur que c’est à quoi Mike fait référence !!!!
    (et j’ai vécu les mêmes situations)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *