Qiu Ziming le nouveau héros de l’Internet chinois.

:

,

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

chou zimingIl devient un héros sur le Net chinois, plus de 2 000 articles (en chinois) lui sont consacrés, plus nombre de posts dans les forums, et blogs personnels. Il est journaliste était en fuite, fut recherché par la police après avoir dénoncé les mauvaises pratiques d’une entreprise du Zhejiang .

;

Il a défendu ses idéaux, la justice, lutte contre la corruption… son combat a porté ses fruits et est devenu un héros sur la toile chinoise, et son histoire est en train de faire le tour du monde.

;

Je trouve cela émouvant…héroïque alors je vous fais partager cette histoire. 😮

:

Il s’appelle Qiu Ziming (仇子明) il est journaliste au magazine 经济观察 The Economic Observer, et il s’était caché depuis plusieurs jours après avoir été placé sur la liste des personnes recherchées par la police pour avoir « dévoilé » dans des articles les irrégularités présumées d’un important producteur de batteries .

:

L’article s’appelle 经济观察报严正声明, voir la version anglaise

:

kan speciality zheyangIl a dénoncé l’entreprise Kan Specialties Material Corporation, entreprise située dans la province du Zhejiang, qui est cotée à la Bourse de Shenzhen.

;

Ce dernier s’est caché après avoir appris que la police de Suichang le recherchait.

;

Mais le journaliste a poursuivi son combat, affirmant être innocent et réclamant justice sur son blog sur sina que je n’ai pas réussit à trouver, et ceci lui a permis de faire un effet viral et il a ensuite gagné un soutien des internautes chinois.

;

« Ce que j’ai publié est la vérité », a écrit Qiu sur le magazine, mercredi

« Ce n’est pas terminé. J’obtiendrai des excuses de la police de Suichang ».

;

Plus de 86% des 33 000 internautes qui ont répondu à une enquête effectuée par Sina.com ont jugé que la chasse à l’homme lancée par la police était « illégale ».

;

Tobservateurhe Economic Observer est pourtant un magazine économique un des plus respectables en Chine, a pris la défense de son journaliste en condamnant l’utilisation des forces publiques pour réprimer les professionnels des médias ».

,

Les médias chinois repoussent de plus en plus les limites de la censure et sont un bon appui pour lutter contre la corruption…

.

NB: Il y a quand même des réserves un journaliste un peu téméraire risque d’être limogé, voire d’être condamnés à de la prison.

;

Volonté politique de Hujintao, l’internet est devenu aussi une force de plus en plus importante de critique sociale, où sont dénoncés les abus des autorités.

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine

A lire également

5 Commentaires

  1. Ca y est les médias commencent à parler de cela. Cet aprem j’ai cherché peu en parlait, et ce soir ça s’est réveillé. Son histoire est belle mais la presse internationale ne va pas se priver de massacrer la Chine… la liberté d’expression, notre confrère. A mon avis c’est un gros scoop ce truc.
    Je suis sur que dans une semaine, mon père en France va me le sortir, les journalistes chinois ils sont courageux.
    Ce qu’ils oublient de dire dans la presse, c’est les journalistes chinois c’est majoritairement des pourris, les communiqués de presse si tu veux qu’ils soient publier il faut donner l’enveloppe rouge.
    Et pour éviter un scandale, il faut payer… c’est connu cela fait partie des bonnes pratiques en Chine.
    Mais ça leurs confrères internationaux ils n’en savent rien… ils publient toujours des trucs sans le savoir.

  2. J’en connais un qui a eu une mauvaise expérience avec la presse chinoise.

    Sinon pour en revenir a l’article, un chinois avec un tel courage, qui se bat pour ses idéaux et non pour l’argent c’est vraiment si rare qu’il faut le signaler.
    Je lui tire mon chapeau, je ne sais pas si a sa place j’aurais fait pareil.

  3. tant de verite Matt.
    Les journalistes beaucoup sont corrompus.

    A besoin d’être signalé, une personne qui prend autant de risques pour un ideal.

  4. Je suis curieux de voir la suite de sa carriere, et surtout ce qui lui arrivera quand il sera loin des projecteurs!
    Si le gouvernement va trouver un moyen de le discrediter et le mettre a l’ombre?

  5. Merci de l’avouer. On se fait une idée le pauvre journaliste chinois qui est censuré… Mon oeil, ils s’en foutent plein les fouilles, tu donnes 1000kuai pour un article et puis ca va pas il faut redonner sinon il publie pas ce que tu veux.
    Pénible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *