Cédric BEAUDHUIN et sa méthode pour apprendre le chinois

.
Cédric, le blogueur aux multiples sites a décidé de lancer sa méthode pour apprendre le chinois. Il va répondre à quelques questions pour présenter sa méthode et ce qu’il peut nous apporter, à nous autres personnes qui travaillons en Chine et qui devons utiliser le mandarin dans le monde professionnel.
.
Pourrais tu te décrire… tu restes assez mystérieux !

Se décrire est un exercice plutôt difficile, mais je vais essayer de faire court et efficace :
Professionnellement, je suis actuellement prof de chinois, après avoir laissé un job de cadre dans l’import.
Personnellement : je suis un jeune papa d’un petit  路易 (Louis), qui d’ailleurs ne parle pas beaucoup français.
Physiquement : plutôt pas mal, blond aux yeux verts, … mais je m’égare là!
J’adore la Chine depuis tout petit, j’ai vécu quelques années à Shanghai, étudié à Fudan, et rencontré là bas ma charmante épouse.
.
.
Photo de Cédric
.

.
Quelle nouveauté souhaites tu nous présenter aujourd’hui !

Eh bien je suis en train de sortir une formation au chinois, et je pense que ça pourra intéresser les visiteurs de marketing-chine : le but est d’apprendre le chinois, vite et bien.
C’est plutôt facile à dire, mais à faire c’était autre chose, car il m’a fallu presque trois ans pour mettre une méthode au point, et tester tout plein d’astuces pour apprendre rapidement.
Par exemple, toi qui te débrouille en chinois, tu sais bien que le plus difficile arrivé à un certain niveau est de mémoriser toujours plus de caractères. Eh bien avec quelques astuces simples, on peut booster sa mémoire et apprendre mieux.
C’est une grande révolution pour moi et pour l’enseignement du chinois (je l’ai pas dit plus haut, mais je suis prof Education nationale, en formation professionnel, et membre de l’association française des profs de chinois), parce que cette année j’ai du enseigner le chinois à la fois à des enfants de 11 ans (sixièmes bilangues anglais/chinois, ça a fait un carton dans la presse!) et à des personnes… retraités!
Sans des astuces simples et faciles à mettre en place, et surtout à être comprises, s’aurait été impossible!
.
Pourrais tu donner aux lecteurs de marketing Chine un petit avant gout avec les 3 Chengyu que l’on peut utiliser en Marketing !
.

Bonne question, qui m’a forcé à ressortir mon vieux dictionnaire de Chengyu!

Alors je dirais qu’en marketing, c’est comme pour apprendre le chinois, il n’y a pas de limites. Un bon coup de marketing peut toucher des milliers et des milliers de personnes, et que l’on peut toujours apprendre de nouvelles stratégies pour aller toujours plus loin. On commence à l’apprendre avec un bon vieux Mercator, puis l’on se perfectionne jour après jour, en testant, en étudiant. Le chengyu que je propose serait alors : 学无止境. On peut traduire ça par « on apprend à tout âge ».

Ensuite je proposerais 谈何容易, comme je le disais plus haut, il est dès choses qu’il est « facile à dire » et qui paraissent tellement logiques au client, alors que derrière il faut un travail de monstre pour arriver à « la méthode », à « la stratégie » qui changera tout sur son marketing (ou à sa méthode de chinois ^^).

Et enfin, ce n’est pas un Chengyu que je te proposerais, mais plutôt une bien vielle expression que j’aime utiliser dans la vie, et pour le travail, qui s’applique très bien dans le marketing : 一阳一阴之为道, « le Yin et le Yang, c’est ce qui fait la voie ». Elle indique la notion d’équilibre qu’il faut pour pouvoir avancer dans la vie. Ce n’est pas forcément très clair, mais prenant l’exemple du marketing, l’on comprend très vite : on ne peut pas se baser que sur une seule stratégie et foncer, l’on avancera pas. Il faut toujours trouver un équilibre.

Pour cette dernière citation, Bruce Lee faisait d’ailleurs la comparaison avec une bicyclette : si tu appuies sur une seule pédale (Yin ou Yang), tu ferras peut être un mètre, mais ensuite tu sera bloqué. Il faut faire des « cycles », et alterner, toujours se remettre en question, et toujours pédaler.
.
Merci pour cette Interview et comme disent mes amis chinois 祝你龙年发
.
Olivier VEROT
Marketing Chine

A lire également

14 Commentaires

  1. Son site ça pue l’arnaque. Ca me fait penser a tout ces sites proposant de gagner 300 000€ en 1h, 5 ipad etc.
    Dmg que marking-chine soutienne ce genre de procédé.

  2. Ca a l’air interessant, mais une fois de plus, le francais approximatif (‘apprenez’ s’ecrit avec un seul ‘n’ et non pas 2) ne fait pas tres serieux…

  3. @dahevos

    Un jeune qui créé son entreprise
    Un ami qui lance sa boite
    Un service dont beaucoup de personnes aurait besoin

    => Je soutien 🙂

  4. Je rejoins l’agresseur… Cela fait un peu trop arnaque ta manière de présenter.
    Pour progresser il faut savoir accepter les critiques, je pense que Cédric devrait repenser son introduction.

    Bonne chance à lui

    Kevin

  5. Je trouve que le site n’inspire pas la confiance ». Mais Ce qui me choque c’est que Cédric ne répondent pas lui même aux attaques des personnes.

    On répond à un interview, ramasse les visiteurs et puis s’en va!

    Prend même pas la peine de corriger les fautes.

    Décevant ! 🙁

  6. Bonjour à tous,

    @dahevos, le but est effectivement de vendre ma méthode : rendre le chinois accessible rapidement. Je suis calé pour ça, je ne suis pas un grand PDG ni un académicien, juste un prof passionné

    Pour la stratégie marketing (qui est d’ailleurs plutôt intéressante en partant de Marketing-Chine, un site de marketing ^_^), j’ai donc laissé la place à un ami qui sait faire ça.

    Je dois avouer que le résultat est un peu kitsch mais il reprend bien les problématiques et les solutions de la méthode que j’ai développé. Je reverrai la page de présentation à l’avenir, pour la rendre moins « super méga solution », et plus « méthode sérieuse » 😉

    @Chtinois, Chalut biloute! Je lis souvent ton blog, je sais donc que tu es en Chine. Tu verra par contre qu’avec le temps de l’expatriation, on en perd un peu son français (mais c’est pas grave, je suis prof de chinois^^). Mea culpa, jfra attenzion la prochainde fois 🙂

    Quand tu rvin din ch’nord, vins donc boire eun’bibine chez l’roubaignot!

    @Johny, je ne pense pas que ce soit des « attaques », mais plutôt des critiques constructives, et comme pour mon enseignement du chinois, j’apprends de mes erreurs, et je vais continuer à m’améliorer!

    Et puis je suis là, je n’ai pas fait que « prendre les visiteurs ». Je viens souvent d’ailleurs (Cédric de chine-chinois.com, c’est moi aussi). N’hésites pas non plus à me contacter sur mon mail via mon site, je me ferrai un plaisir de te répondre!

    Il faut juste me laisser un peu de temps, en ce moment je suis plutôt demandé, comme tu l’imagine.

    @Pat, @Kévin, @Olivier. Merci! Merci, et re-Merci!

  7. le gros problème, c’est qu’en ayant vu quelques vidéos sur le net, je ne retrouve pas le Chinois que j’entends parler tous les jours dans les rues de Shanghai, Beijing, Hangzhou ou ailleurs. Je suis d’ailleurs étonné que ce cher professeur n’utilise pas trop de Chinois pour ne pas dévoiler ses faiblesses à l’oral – celles-ci m’ont fait mal à l’oreille lorsqu’il daigne enfin parler chinois. C’est du pur marketing destiné à des gens qui ne connaissent pas la réalité du terrain. En apprenant l’Anglais en France, vous pourrez très bien l’utiliser à l’étranger; on vous comprendra. Par contre le Chinois, cest tout à fait différent. Si l’on devait comparer, c’est comme si l’on vous apprenait à dire bonjour et au revoir et qu’enfin, confronté aux locaux, ce bonjour devient bjur et au revoir rvoir avec toute la complexité des tons en supplément. Ce rvoir ou ce bjur peut ainsi prendre des siginfications différentes selon le ton, le contexte. Donc faire croire qu’il est possible en un après-midi d’apprendre les rudiments du Chinois, c’est du foutage de gueule. En un an, vous pourrez vous débrouillez dans la vie de tous les jours, faire des petites conversations mais faut bien trois ans pour commencer à vraiment maitriser cette langue. Tous ceux qui diront le contraire n’habitent pas en Chine ou bien n’utilise que les mots rudimentaires. Alors ok, il nous apprend qu’on met un ma à la fin d’une phrase pour faire une question. Et ensuite? quand le Chinois en face de vous va vous répondre avec un accent propre à sa région, vous allez répéter de nouveau la question, et ensuite….rien! Et les 过去 过来 et tous les compléments de direction, de resultats…

  8. @Stéphane, je repasse ici par hasard quelques années plus tard et je vois ton message. Je ne sais pas qui tu es pour juger de mon oral en chinois, et désolé si tes oreilles ont mal. Je comprends parfaitement ton point de vue qui est très bien justifié, mais de là à dire et insister que tout cela n’est que marketing, c’est pas super sympa de ta part. Mais tant pis, parce que :

    L’important pour moi c’est que mon oral ait été suffisamment bon pour être embauché dans l’Education Nationale sur suggestion de Mr Joël Bellassen. L’important pour moi c’est qu’il ait été suffisamment bon pour qu’on me nomme ensuite jury de l’épreuve du Baccalauréat. Après on peut effectivement remettre en cause le chinois de ses références internationales, mais dans ce cas que reste t’il?

    Mais le plus important par dessus tout, c’est qu’après un peu plus de 2 ans, les témoignages de clients ayant validé leurs HSK4 et dont certains résident désormais en Chine soient très positifs.

  9. @Stéphane et aux autres.
    Ecoute Cédric parle parfaitement chinois, c’est du mandarin standard.
    Après dans sa méthode il te donne des clés pour apprendre plus vite, mémoriser des phrases et des caractères facilement.
    Si tu souhaites apprendre vite et avec un mode de pensé français c’est juste excellent et bien mieux que l’apprentissage à la Chinoise qu’on te fait en université. J’aurais bien été content d’avoir sa méthode plutôt que de me tapper les cours de chinois made by Chinese teacher.

    Après si tu as un niveau super élevé, oui prend toi un prof chinois qui a un niveau élevé en chinois qui t’apprendra la philosophie en chinois.

  10. Pour les personnes qui désire apprendre d’une autre manière, il y a également les cours en ligne. un prof de chinois peut dispenser des cours particuliers par skype. le tarif est intéressant et l’apprentissage garantie.

  11. Cédric, suffit de lire ces retours et on a tout compris :
    Sur bonjourchine:
    https://www.bonjourchine.com/threads/apprendre-le-chinois-vos-experiences.110665/
    Après presque un an je me permet de réouvrir ce topic pour donner mon expérience sur cette méthode Crampe.

    Je suis de ton avis, j’aurais du un peu plus réfléchir avant de m’inscrire car en effet j’ai l’impression qu’il s’agit plus d’un homme d’affaire qui une fois avoir perçu la cotisation de son étudiant (environ 300 euros quand même…), ne donne quasi plus aucun signe de vie…

    Cela fait maintenant 5 mois que je m’y suis inscrit, j’approche le HSK2 mais je suis un peu frustré…
    En effet, la moindre des choses pour un programme payant (et aussi cher) en ligne est de suivre ses étudiants, et ce n’est absolument pas le cas.
    Hormis les vidéos journalières, il n’y a absolument aucune interactivité avec votre professeur.
    C’est donc comme regarder une vidéo youtube tous les jours, où l’on va apprendre 3 ou 4 caractères. Merci mais je peux le faire tout seul, gratuitement.
    Pour cette raison je ne recommanderai pas cette méthode, car elle se veut interactive mais avec cette absence totale de suivi on a vraiment l’impression d’être pris pour un imbécile.

    Cordialement,
    Christophe

    https://avis-produit.fr/avis-methode-crampe-cedric-beau-parler-chinois-un-an/
    Bonjour Cédric, Yuki ,
    Nous avons acheté les 31 niches il y a peu. le produit obtenu ne contient que 10 niches dont certaines pas très fouillées.
    Puis des lignes vides.
    Nous avons demandé le complément ou le remboursement.

    Yuki nous a répondu t’avoir transmis, mais tu ne donnes aucune réponse.
    Nous sommes assez fâchés, car nous essayons de nous lancer dans ces commerces par manque d’argent, ce qui veut dire que nous avions confiance et que 127 € est une grosse somme pour une famille, si le produit acheté ne correspond pas du tout à ce qui est présenté, un paquet vide en somme.

    J’ai écrit plusieurs fois.
    Yuki a annoncé nous rembourser. Nous attendons toujours.

    Je suis la méthode crampe, et, bien que tu ne répondes pas toujours aux messages, ( traduction de certains mots pour un nom chinois par exemple) , j’avais confiance, et c’est pour cela que j’ai encouragé mon mari à acheter ce « produit » des 31 niches.

    C’est très embarrassant, et je voudrais maintenant , car le temps passe et la confiance s’effondre, la déception est double, je voudrais que tu nous rembourses. J’attends une réponse te un remboursement rapide.

    Merci

    L’éducation nationale n’est pas une référence, surtout lorsque l’on voit le niveau des étudiants ayant appris le Mandarin en France: une catastrophe.
    Bises

  12. Encore moi, j’oubliais pour l’argument du HSK 4 blabla;
    ça ne veut absolument rien dire. Il ne s’agit que de tests bateaux qui ne permettent pas de juger du niveau réel d’un étudiant. Quand je l’ai passé, il y a quelques années; je ne pouvais pas converser avec les Chinois. Ma femme, chinoise, qui n’a passé aucun test maîtrise bien mieux le Français que des étudiants niveau E1 et plus. Le TCF ou le DELF: faites des exercices pendant un an et vous pouvez avoir un bon niveau sans pouvoir parler correctement, pareil pour le HSK. Bref…

  13. Ping : Cédric BEAUDHUIN et sa méthode pour apprendre le chinois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *