Le marché du divertissement virtuel explose en Chine. Ils sont présents dans les plus grandes émissions de télévision chinoises et font la couverture des magazines de mode : ce sont des idoles virtuelles et pourtant leur succès est bien réel.  

Si vous souhaitez en savoir davantage, lisez la suite de cet article.

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

  • L’importance des idoles virtuelles en Chine
  • D’où viennent ses idoles virtuelles chinoises ?
  • La présence sur les médias sociaux des idoles virtuelles chinoises
  • Comment les marques utilisent ses idoles chinoises virtuelles ?
  • Trois exemples de campagne de marque utilisant des idoles virtuelles en Chine

I. L’importance des idoles virtuelles en Chine

Lors du gala de la fête du Printemps de 2021, l’événement télévisé annuel des médias d’État chinois qui n’invitent que les meilleurs interprètes du pays, l’idole virtuelle Luo Tianyi (洛天依) a fait une apparition. Ce fut un grand moment médiatique qui a montré l’importance croissante des superstars virtuelles dans la culture pop chinoise.

La performance de Luo a même été annoncée sur les affiches de promotion de l’émission, ce qui en fait la première fois qu’une star virtuelle participe à l’émission de cette manière.

source Jingdaily

Les célébrités virtuelles telles que Luo Tianyi sont également appelées « vsingers » et disposent souvent d’une énorme base de fans.

II. D’où viennent ses idoles virtuelles chinoises ?

On pourrait dire que le Japon est le berceau des idoles virtuelles – une histoire qui remonte à 1996, lorsque Kyoko Date, également connue sous le nom de DK-96 ou « Digital Kid 1996 », a fait ses débuts en tant que premier talent virtuel.

Luo Tianyi est un chanteur dit « vocaloid », c’est-à-dire un personnage virtuel en chinois mandarin qui figurait à l’origine dans le logiciel de synthèse vocale VOCALOID développé par Yamaha et dont les personnages ont été créés par des tiers.

Vocaloid est un produit commercial (sorti en 2004) dont le but est de permettre aux utilisateurs d’obtenir un chanteur pour les paroles et les mélodies sans avoir besoin d’engager un véritable chanteur humain. La société Shanghai Henian a collaboré avec la société Bplats, basée à Tokyo, pour développer Luo Tianyi.

Le personnage est basé sur le gagnant d’un concours organisé pour soutenir la création du premier Vocaloid chinois.

Le chanteur réel dont la voix a été utilisée pour la création de Tianyi est le chanteur chinois Shan Xin (山新).

Luo Tianyi a été officiellement lancée en 2012 en tant qu’animatrice et vsinger de 15 ans.

À l’heure actuelle, elle compte environ cinq millions d’adeptes sur son compte Weibo (@Vsinger_洛天依) où elle publie des messages sur ses performances, et des milliers de personnes aiment et partagent ces messages.  

III. La présence sur les médias sociaux des idoles virtuelles chinoises

Selon le média d’État chinois Global Times, 2020 a été l’année où les idoles virtuelles ont vraiment décollé en Chine, allant de pair avec la popularité croissante du livestreaming.

Le site chinois de partage de vidéos Bilibili a contribué au succès croissant des idoles virtuelles en Chine. Bilibili est le point d’attache de nombreuses communautés de fans en Chine, car il est principalement axé sur l’animation, la bande dessinée et les jeux (ACG).

Les idoles virtuelles sont de plus en plus populaires en Chine, où les stars virtuelles chinoises se multiplient (Luo Tianyi, Ling, Xing Tong, Yousa).

Le marché du divertissement virtuel est en train d’exploser en Chine, où la culture ACG en ligne est florissante sur Bilibili et au-delà.

IV. Comment les marques utilisent ses idoles chinoises virtuelles ?

Les célébrités virtuelles sont si populaires que les marques se jettent également dans cet engouement en les engageant comme ambassadeurs de marque ou en créant leurs propres cybers stars.

Xing Tong de Tencent, par exemple, a posé pour Levi’s et la marque de vêtements de sport Li Ning.

Nuan Nuan, entre autres, a figuré dans une publicité pour la marque de soins capillaires LUX.

Luo Tianyi est apparue dans des campagnes pour Huawei, Pizza Hut et KFC.

En janvier 2021, McDonald’s Chine a annoncé sa propre idole virtuelle « Happy Sister » (开心姐姐) comme ambassadrice de la marque.

Les idoles virtuelles sont généralement considérées comme une option sûre pour les marques et les entreprises car, contrairement aux célébrités réelles, elles ne risquent pas d’être impliquées dans des scandales, il est toujours possible qu’elles suscitent la controverse.

Néanmoins, l’avenir s’annonce radieux pour les stars virtuelles en Chine. Luo Tianyi et d’autres ont encore un énorme marché à conquérir, avec de nombreuses possibilités de croissance. Des concerts aux défilés de mode en passant par les chaînes de diffusion en direct, de Weibo à Bilibili et au-delà, nous verrons certainement les stars virtuelles faire de plus en plus partie de la vie quotidienne en Chine. 

V. Trois exemples de campagne de marque utilisant des idoles virtuelles en Chine

La campagne « COS Her Stage »

En célébration de la Journée internationale de la femme, COS, qui appartient au groupe H&M, a lancé la campagne « COS Her Stage » ainsi que la collection capsule « COS Women » en Chine. La campagne comprenait des sessions de livestream sur Tmall qui invitaient la chanteuse et productrice Ding Wei, la chanteuse Liu Min, la danseuse, la directrice artistique Xie Xin et la conservatrice Zhu Yu Jie à partager leur parcours d’auto-exploration et à aborder les questions de genre.

Le hashtag de la campagne #COSHerStage a recueilli près de 11 millions de vues sur Weibo, principalement grâce aux courtes vidéos postées par les talents présentés. Le post de la campagne sur le compte WeChat de la marque a reçu 29 500 vues, avec des commentaires sur la représentation diversifiée des femmes contemporaines.

En plus de publier des photos de la campagne, le label a mené des entretiens approfondis avec les personnalités en vedette pour susciter le dialogue et créer du contenu organique pour ses adeptes sociaux, ce qui a aidé la marque à maintenir une base de consommateurs fidèles et actifs.

La campagne  » Men In My Imagination « 

Pour promouvoir sa collection printemps 2021, Zegna s’est associé à l’ambassadeur de la marque Li Xian et à l’idole virtuelle Noonoouri pour explorer la complexité de la masculinité contemporaine dans une campagne vidéo de 40 secondes intitulée  » Men In My Imagination « .

La vidéo de la campagne a été vue plus de 22,7 millions de fois depuis sa diffusion le 4 mars. Les internautes ont commenté que l’ambassadeur de la marque Li Xian est un parfait représentant d’un homme contemporain qui n’est pas simplement défini par une masculinité stéréotypée.

Les consommateurs chinois de produits de luxe, en particulier la génération Z et les plus jeunes, continuent de montrer une sensibilisation croissante aux questions de diversité et d’inclusion.

En mettant en scène l’avatar digital Noonoouri, les téléspectateurs se sont davantage concentrés sur le visage et les expressions réels de Li Xian, ce qui a contribué à augmenter le trafic, la base de fans de Li étant majoritairement composée de femmes.

Les 40 ans en Chine de Shiseido

Le 9 mars, Shiseido a célébré ses 40 ans de présence en Chine en illuminant le Bund à Shanghai.

Les célébrités Zhang Ziyi, Liu Yifei, Zhao Liying, Wan Qian et Huang Xuan ont mis en lumière l’engagement du groupe en faveur du bien-être social, du développement durable, des technologies innovantes et de l’émancipation des femmes.

Le groupe a également collaboré avec Taobao Juhuasuan – une plateforme de marketing et d’achat groupé pour les ventes flash – pour offrir aux consommateurs des friandises spéciales.

Le hashtag de la campagne Shisedo40yearsInChina a reçu près de 74 millions de vues sur Weibo, les netizens partageant leurs souvenirs de la marque japonaise, l’un des premiers conglomérats de beauté internationaux à entrer sur le vaste marché de la beauté en Chine. Pendant ce temps, les KOLs de la mode et de la beauté comme @Yvonne Ching, @MogNotMushroom, et @GirlLisa ont posté des vidéos et des photos de l’événement hors ligne à Shanghai, ce qui a généré un trafic social important pour la campagne.

En rassemblant les nombreux visages de Shiseido, elle a pu renforcer son portefeuille de marques et sa notoriété, allant des soins personnels aux soins de la peau de prestige, auprès des acheteurs de produits de beauté locaux.

En conclusion

Avec le grand boom du live streaming, les idoles virtuelles se sont développées en Chine. Elles sont passées au rang de super célébrité et gagne tous les jours en popularité. Beaucoup de grandes marques les utilisent dans leur marketing, et elles offrent d’immenses possibilités.

A lire également

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *