Compétition d’alcool pour le recrutement de commerciaux

,

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

,

Tous les chinois (surtout du nord) vous le diront: pour être un bon commercial il faut savoir boire. Beaucoup de contrats se négocient danss des lieux de divertissements ( restaurants, ktv, disco, bars…).

,

Mais comment vérifier que ses commerciaux tiennent réellement l’alcool?

.

Et bien un pdg chinois de Chongqing a tout simplement organisé une compétition de ganbei et voilà le résultat.

,

bourré commerciaux

.

Non ce n’est malheureusement pas une blague, ces 3 jeunes commerciaux étaient complètement ivres en pleine journée dans la rue.

« coma éthylique »

bourré dans la rue

La police puis les secours sont arrivés pour hospitaliser ces messieurs 😐

.

bourré chongqing

,

On ne saura pas qui a été embauché, surement celui qui tenait encore debout et qui a pu signer le contrat avec le patron.

.

commat ittilique,

,sale tete;

NB: pour tous ceux qui pensent que les chinois ne tiennent pas l’alcool… essayez donc de boire de leur alcool dévastateur « le Baijiu ». Ca fait des ravages et on obtient souvent ce genre de résultats.

Je suis sur que ça va en faire réagir certains! 😉

source China Hush

.

.

OlivierVEROT

Marketing Chine

A lire également

8 Commentaires

  1. Très souvent l’alcool et le nombre de bouteilles que vous pouvez boire est la première question « amicale » dans le business.
    Cela permet à votre interlocuteur de jauger son adversaire et si ce dernier est digne de respect.
    Attention il y a des régions « dangereuses » où le ganbei est un jeu, à Tsingtao par exemple il est même déconseillé d’y jouer.

  2. il est ouf ce pdg, quelle idee brillante lol fiere de mes compatriotes de chongqing

    Je me disais bien que ct peut etre une blague apres avoir fini la premiere ligne de ton article…hehe mais NON.

  3. C’est pourri comme tradition ! Ce n’est pas drôle et en plus, c’est malsain. Parce que faire des contrats dans des circonstances comme ça (le cerveau fonctionne à 1%), ce n’est pas sérieux (et on peut ajouter tout et n’importe quoi puis que personne n’est capable de lire correctement après quelques verres …)
    C’est pour ça que c’est difficile de faire confiance aux chinois en affaire (comme en politique d’ailleurs) !

  4. En Chine c’est ce qu’on appelle des patrons « traditionnels ». L’adjectif « traditionnel » en Chine peut se traduire de deux façons : arriéré ou demeuré.

    J’y ai été confronté avec un de mes anciens patrons chinois, il y a un peu plus de 10 ans. Le bourrage de gueule était un de ses trois hobbies, avec l’arrogance de sa position, et les beugleries dans les karaoké. Un soir on avait pas mal bu, même si boulot oblige, j’avais essayé de freiner ses ardeurs. Le lendemain je le croise dans l’ascenseur, et il me fera part de son admiration à mon égard… Car j’avais mieux tenu l’alcool que lui !

    Étonnant paramètre pour impressionner son patron… J’en parle un peu dans cet article là : http://france-chine.over-blog.com/2013/11/l-h%C3%A9ritage-du-communisme.html

    Fin de la page de pub. ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *