Les vins Biodynamiques à la conquête de la Chine !

.
Le premier salon des vins en Biodynamie s’est déroulé Vendredi 16 Novembre au « Central Hôtel à Shanghai« . Cette première opération de communication en Chine effectué par le groupe Renaissance des Appellations avait pour but d’initier et de sensibiliser un public de professionnels chinois à la culture de la biodynamie.

.

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.


;

Le salon comportait 2 temps forts :
1. Une dégustation ouverte de plus de 200 vins différents étant tous des reflets authentiques d’une expression de terroir et d’un goût non modifié,
2. Une conférence de presse animé par Nicolas Joly, président de l’association.

 

Pas moins de 52 vignerons avaient fait le déplacement jusqu’en Chine.

Cette association mondiale constituée en 2001 comprend à ce jour 175 membres (13 pays différents) dont de prestigieux domaines tels que le Domaine Zind Humbrecht et le Domaine Marcel Deiss en Alsace, le Domaine Leroy en Bourgogne, Château Fonroque à Bordeaux, Champagne Fleury, la Coulée de Serrant dans la Vallée de la Loire, la Maison Chapoutier dans le Rhône… Le but du groupe est de garantir d’abord la pleine expression des appellations et ensuite un vin d’un haut niveau qualitatif avec une grande originalité.

.

.

La viticulture biodynamique

La viticulture biodynamique vise, de façon générale, à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne. Cette démarche consiste à intensifier les échanges entre la plante et son environnement (terre et air), de façon à obtenir de meilleurs raisins et donc de meilleurs vins. La biodynamie cherche à renforcer la vitalité et la résistance des plantes, en améliorant les échanges naturels entre le sol et les racines, et entre le ciel et les feuilles… afin d’optimiser l’expression du terroir dans les raisins et donc dans le vin. A cet égard, les vins biodynamiques sont censés garantir une meilleure expression du terroir..

.

Lors du salon à Shanghai, la conférence de presse tenue par Nicolas Joly de la Coulée de Serrant, président de l’association, a su retenir toute l’attention de l’audience composée exclusivement de médias locaux et de professionnels de l’industrie du vin en Chine.

.

biodynamie Chine
.

La biodynamie en Chine

Bien que le sujet de la biodynamie reste néanmoins complexe à appréhender, cette première action de communication du groupe a su lever le voile sur certaines interrogations :
– Comment de si petites quantités peuvent avoir un effet réel sur la qualité d’un vin ?
– Celle-ci n’aurait-elle pas été la même avec une simple agriculture en biologie ?
Les futurs relais de communication issus par la série d’interview entre Nicolas Joly et les médias chinois devraient permettre de véhiculer une image favorable de cette philosophie et de cette approche tournée vers l’expression d’un goût de terroir qui se veut « pur ».

.

Photos Raphael Olivier

.

300 visiteurs professionnels ont eu la joie et le privilège de déguster des vins en provenance de 10 pays différents avec de jolis succès commerciaux pour certains. L’étalement de la plage horaire a permis à chaque domaine de construire des relations et des échanges plus constructifs qu’à l’accoutumée.

.

,

A la grande question de savoir si le marché chinois est prêt pour accueillir ce genre de vins, il faut croire qu’au vu du retour positif des vignerons présents et du travail amorcé par certains importateurs chinois (Vinotâche, Roots Cellar, Magnum Wines…), la porte qui mène vers la biodynamie vient de s’entrouvrir en Chine.

L’une des clés de voûte du succès des vins en biodynamie dans l’empire du milieu va reposer sur la capacité des importateurs et distributeurs à transmettre et partager la philosophie du groupe auprès des consommateurs finaux. On ne consomme pas des vins en biodynamie par effet de mode mais par choix de goût et par conviction d’un travail authentique, respectueux de son environnement et de soi-même.
Le groupe a déjà inscrit sa volonté de soutenir l’expansion du marché en Chine : la prochaine édition 2013 devrait inclure les villes de Hong-Kong et Pékin.

Compléments d’informations :

.

Olivier VEROT
Marketing Chine

A lire également

6 Commentaires

  1. Je ne vois pas les chinois boire ce genre de vins et être sensible à ce genre d’arguments, sauf une petite partie.
    Pour moi, le marché chinois reste un marché de marque, un marché d’étiquettes.
    Mais je ne suis pas dans cette industrie donc je peux me tromper.

  2. Quelle coïncidence que ce billet, pour moi qui vient de découvrir la viticulture en biodynamie la semaine dernière !

    Pour revenir sur le commentaire précédent, je crois au contraire que les chinois peuvent être sensible à ce genre d’argument. En effet, j’ai trouvé les principes de la biodynamie très proche du wuxing chinois, de leur philosophie des 5 éléments/polarités de l’énergie/etc. Mais j’avoue connaître assez mal le sujet, et je peux donc me tromper.

  3. Je trouve cela bien moi de présenter ces vins aux consommateurs chinois, essayer de leur faire déguster des vins naturels cela ne peut être que bénéfique plutôt que nos bordeaux vins de table que personne ne veut en France;

  4. 好 Je trouve cela bien que l’on essaye de sensibiliser les chinois à du vin de qualité, pas des grandes marques mais des choses fait naturellement et simplement

  5. J’ai été très surprise de l’accueil que Nicolas Joly a reçu lors de cette conférence.
    Cela n’est pas seulement dû au talent du conférencier.
    Beaucoup d’écoute et un peu de scepticisme quand même.
    Le discours autour des énergies trouve en effet sa correspondance dans le wuxing et l’mportance des énergies dans la philosophie chinoise.

    Cependant, je me demande si ce discours n’est pas trop intellectuel:
    Actuellement, la Chine produit deux types de vin: Des vins industriels et à une toute petite échelle des vins qualitatifs.
    Le challenge est bien de trouver des « terroirs », des climats et des cépages adaptés, comme le soulignait Michel Rolland, lors de sa conférence au FHC le 14 Novembre dernier.
    La première étape sera alors franchie. Peut-être pourra-t-on s’engager alors sur le terrain de la biodynamie.
    La biodynamie me semble être un outil pour améliorer la qualité intrinsèque du vin, le goût du vin et respecter l’environnement mais les coûts restent plus élevés.
    Comment faire face à ces questions, même dans un pays où la mains d’oeuvre est moins chère qu’en Europe.
    Qui investira dans le long terme ? La question mérite d’être posée dans un pays encore peu mature dans cette activité.
    En tout cas, merci à Vinosensia d’avoir organisé cette conférence, avec maestria, et merci pour cet excellent article sur le sujet.

  6. Très bonne initiative, je trouve. Il devrait y avoir plus de vignerons qui devraient se rendre en Chine. Je suis chinoise et j’aime déguster les vins dans les caves avec les vignerons qui nous transmettent leur passion des vins, ils sont toujours très intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *