Nouvelle Taxe sur les sociétés étrangères en Chine

.

.

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

La Chine a commencé à percevoir une nouvelle taxe relative à l’entretien et la construction des villes et au soutien à l’éducation de la part des entreprises étrangères et des personnes étrangères ayant des intérêts commerciaux dans le pays, et ce à compter de hier le 1er décembre.

,taxe

.

L’augmentation des taxes se fera step by step, et les entreprises étrangères payaient 18% en 2008, 20% en 2009, 22% en 2010, et paieront 24% en 2011 et 25% en 2012, (à nuancer avec la politique des gouvernements locaux).

.

.

argentDéclaration de président de l’Association Chinoise d’Investissement Zhang Hanya:

  • « Cette décision va mettre à égalité, en termes de taxation, toutes les entreprises ayant une activité dans le pays »
  • « Depuis l’ouverture et la réforme de la Chine, celle-ci a offert des mesures préférentielles afin d’attirer les investissements étrangers pour stimuler sa croissance ».
  • « De fait, les entreprises à capitaux étrangers ont bénéficié d’un traitement spécial en termes d’utilisation de terrains et de taxation».

.

.

Réactions:

,

Lorsque je lis cela… je suis assez choqué. Les entreprises étrangères sont beaucoup plus contrôlées que les entreprises locales. C’est un fait. Concernant les entreprises chinoises: combines, sous évaluation des bénéfices, relation privée avec les représentants locaux du ministère des impôts… tout est bon pour payer le moins de taxe possible rendant ainsi la compétition déloyale avec les entreprises étrangères sur le territoire.  Et en plus, on veut instaurer une taxation supplémentaire.

Protectionnisme chinois ou besoin de nouvelles recettes?

Je n’ai pas encore trouvé de critiques à ce sujet (cela ne saurait tarder)

.

M. Zhang répond « ces critiques sont peut-être dues en partie du fait que les entreprises étrangères croient, à tort, que ces taxes ont été créées spécialement pour elles. » (mais pour qui alors?)

.

Monsieur Zhang décidément prendrait les entreprises étrangères pour des imbéciles.

Déclaration : « Considérant le fait que certaines entreprises étrangères font des bénéfices rapides en Chine, cette nouvelle taxation ne devrait pas trop alourdir leurs charges financières »

.

Les entreprises chinoises ne faisant évidement aucun bénéfices… :mrgreen:

.

Profits rapides ??? en Chine ???Les grosses oui les PME ???? je serais curieux de connaitre la réaction des différentes chambres de commerce sur ce sujet.

.

D’après M. Zhang également, l’introduction de ces nouvelles taxes ne veut pas dire que l’environnement d’investissement s’aggrave en Chine, les taxes ne sont pas les seules choses que les enterprises considèrent quand elles investissent en Chine.

.

C’est sûr que une entreprise qui investit en Chine ne va pas regarder les taxes. 🙄

,

C’est sûr la Chine reste une destination attractive pour les investissements étrangers, forte croissance économique, stabilité politique, énorme marché de la consommation, main d’œuvre à bas coût, c’est l’Eldorado c’est bien connu.

.

On verra si cela a une répercution sur les investissements étrangers directs en Chine… ils ont augmenté de 7,86% en 2010 passant à 7,7 milliards USD (chiffres en provenance du Ministère du Commerce).

Source: quotidien du peuple

,

Ayant un profil plus marketer que financier, certaines choses peuvent m’échapper. Si un expert financier souhaite intervenir pour expliquer cela, qu’il m’envoit un email ou qu’il réponde en commentaire.

.

.

Olivier VEROT

Marketing Chine

A lire également

9 Commentaires

  1. Perso ça me saoule, ça me dégoute même. Ayant connu la création d’une boite chinoise puis d’une WOFE et en ayant travaillé dans les deux, il est clair que cela continue de désavantager clairement les WOFE.

    La situation est assez curieuse, j’ai plutôt l’impression que cela s’arrange pour ceux qui font du High Tech ou qui sont des grosses structures. En revanche, les plus petites structures étrangères se font allumer.

    Soit le gouvernement se bouge réellement et fait vraiment quelque chose ou alors cela se terminera fatalement très mal. Perso, si ça continue je souhaite juste qu’il y a des problèmes sociaux économiques pour réveiller un peu tout le monde…

  2. C’est tout simplement de la protection économique à l’extrême. Après vouloir de la technologie ils veulent notre pognon.
    Je manage une société qui essaye (depuis peu) de vendre sur le marché chinois et je me demande toujours comment ils font pour avoir des couts aussi bas. On sert la vice, on paye au raz les pâquerettes, on baisse la qualité(pour le marché local), et on est toujours 30% plus cher. Le bureau des taxes est toute les semaines dans mon bureau, en train de mendier. « Et vous pourriez pas payer des taxes pour ci et vous ne pourrez pas payer des taxes par là ». Bref une nouvelle taxe… je sais pas moi à l’import l’Europe devrait augmenter les taxes de la même façon uniquement pour les entreprises chinoises.

  3. Matthias, je ne peux que te suivre sur ta remarque. Je suis dans la même situation.

    Perso, j’importe et on se fait déjà arnaquer car on paye une taxe à l’import qui est énorme sur chaque produit, ensuite on est exclu des appels d’offres gouvernementaux, ensuite, les boites chinoises arrosent les clients de sorte qu’on ne peut pas d’une part et que l’on ne veut pas aussi parfois.

    J’ai rencontrer récemment l’agent des taxes qui était une nana super sympa au demeurant et je lui ai posé la question sur ces différences extrêmes de traitement entre WOFE et boites chinoises. Au final, elle a tenté sans succès de trouver une explication crédible et « fair » mais en vain…

  4. Ping : Modification des taxes pour les sociétés étrangères en Chine | Acheter en Chine
  5. Merci pour cet article fort intéressant…
    Je vais enfoncer des portes ouvertes mais je dirai tout simplement que ces mesures sont en parfaite ligne avec le nouveau plan quinquennal et la stratégie chinoise de privilégier la production et et le soutien à une consommation locale (pourquoi s’embêter à exporter lorsque 25% de la population mondiale est sur votre territoire et voit son pouvoir d’achat moyen augmenter de jour en jour ?)…Bref on peut appeler ça comme on veut mais ce n’est rien d’autre que la « localisation » (à opposer à globalisation), du protectionnisme. La Chine a gagné son pari en attirant toutes les technologies étrangères sur son territoire. Elle fait désormais tout pour devenir indépendante technologiquement (avions, fusées, trains à grand vitesse, centres de R&D, etc) et n’aura bientôt plus besoin de présence étrangère. 25% de taxes très bientôt pour les société étrangères, énormes barrières à l’entrée avec des coups de massues au niveau des droits de douane (produits de luxe, pinard…bref tous nos bons produits français) et obligation de produire en local certains produits (exemple récent : le fois gras où l’on va même jusqu’à former des chinois dans le Gers pour le gavage des oies, désolé je continue à choisir les produits franchouillards!). Bref, les investisseurs étrangers et notamment français feraient peut être mieux d’arrêter de s’acharner sur la Chine (ou nous sommes de toute façon très en retard par rapport aux Allemands) et se tourner vers des terrains plus propices…en Asie du Sud Est notamment. Le dernier classement HSBC où il fait bon faire du business et créer sa société place Singapour dans le haut du tableau contrairement à la Chine où la bureaucratie et les combines entre buveurs de baijiu font le reste…
    Et tant qu’à vouloir bosser en Chine, autant bosser pour eux ! Encore faut-il avoir un guanxi bien développé, une bonne descente (pas comme les trois gars dans le coma..éthylique présenté sur une de tes photos récentes Olivier) et parler le chinois. Tout ça ne me semble sur le papier pas si insurmontable que ça…Qu’en est-il en pratique ? Savez-vous s’il est facile de décrocher un job décent dans une boîte chinoise ?

    Je terminerai par une anecdote entendue lors d’une conférence à l’IAE de Lyon sur le thème des entreprises françaises faisant du business en Chine. L’un des intervenants, qui a monté une filiale de sa boite en Chine, a raconté l’épisode où, suite à la super idée de Delanoé de décorer le Dalai Lama « citoyen d’honneur de la ville de Paris », il a vu débarquer quasiment tous les jours pendant un mois, des inspecteurs du fisc chinois (ou un truc dans le genre) pour un gros l’enquiquiner : monsieur présentez-nous vos diplômes, vos certificats, vos autorisations de travailler en Chine, votre passeport, votre visa, vos brevets, vos contrôles qualité, votre comptabilité, votre déclarations de revenus, etc. Bref, les mecs ont tout fait pour que la production de la filiale tourne au ralenti histoire de ce venger des velléités du socialo zélé… Delanoé, Tibet(te) ou quoi ?

  6. Je suis d’accord avec toi Antoine sur de nombreux secteurs, la Chine n’est plus ce qu’elle était, notamment pour la production française. Mais il reste des secteurs pour lesquels il y a encore tout à faire…

    Mais ce qui marrant, c’est que, quand tu demandes l’aide de tes institutions, ils répondent pas. Par contre, ils dépensent leurs budgets dans des boites comme AIRBUS qui donne ses brevets (bravo!) où d’autres structures qui malheureusement ne font pas de nationalisme économique.

    Franchement, en deux ans, tout a pourri à une vitesse fulgurante, je regrette tellement l’époque avant JO. J’aimerais bien être aussi un nom genre AIR FRANCE, ACCOR, CARREFOUR etc.

  7. Junjie,
    Merci pour ta réponse. Il serait en effet intéressant de lister les secteurs où comme tu dis, « il reste tout à faire ». En effet, je bosse mon chinois et j’ai pour projet d’ici quelques années de venir travailler et éventuellement monter mon business en Chine (pourquoi pas dans le Jiangsu, riche province d’où est originaire ma copine). Je cherche donc des pistes à explorer : Énergies renouvelables ? Traitement des eaux (polluées!) ? Produits bios ? Développement durable en général ? Pinard ? Niches (et lesquelles ?) ? Aidez-moi, je suis à court d’idées.
    Ayant récemment débarqué à Nanjing pour mes premières vacances en Chine (et oui, je suis démasqué, je suis un petit naïf qui ne connait la Chine que par le blog d’Olivier ! lol !), j’ai été très surpris de voir si peu d’étranger venir visiter cette ville historique qui fut la capitale de la Chine pendant 5 ou 6 dynasties… Les toursites étranges viennent visiter la (moche) Shanghai et ne sont pas foutu (à cause de le voyage organisé je suppose) de faire une heure de train pour venir voir Nanjing! Bref, niveau tourisme, y’aurait une sacré stratégie de promotion à mettre en place pour attirer les foules vers des villes au potentiel touristique immense…Encore faut-il trouver l’idée pour se mettre dans le business et ramasser le magot ! Zut, j’en ai déjà trop dit ! Allez-y les amis, et appelez-moi pour vous aider quand tout sera en place ! lol !哈哈哈哈

  8. @à tous

    merci pour vos interventions.

    @Antoine,
    Savez-vous s’il est facile de décrocher un job décent dans une boîte chinoise ?
    Si tu n’es pas décoré par delanoé, oui. Plus sérieusement, je pense que tu peux décrocher un super job si tu as de l’expérience dans une grosse boite européenne. On te donnera tous les pouvoirs, ou presque.
    Des idées opportunités en Chine, il y en a des tonnes, après ce qui est plus dur c’est de percer.

    Nanjing il y a quand même beaucoup de touristes, méfie toi, cela dépend des périodes. Cela ressemble beaucoup à Pékin.
    Bonne chance et continues de lire les blogs sur la Chine, pas que le mien, l’information est souvent plus véridique que ce que l’on décrit dans la presse.

    Bonne continuation,
    Olivier

  9. article intéressant. C’est fou comment on se fait allumer!!!

    Mais honnetement en creant ma structure en France, je paierai toujours beaucoup plus d’impots qu’en Chine et Deuxièmement il y a dans certains domaines beaucoup plus d’opportunités (notamment dans tout les métiers créatifs et très technique).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *