Opération de Street Marketing pour Lutter contre la maltraitance des enfants

.

Une excellente opération de Street Marketing s’est déroulée à Beijing pour lutter contre le phénomène des enfants battus en Chine.

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

Slogan « Seuls les lâches battent leur enfant!« 

,


,

Problème: Chaque année, environ 30,5% des enfants sont maltraités, mais moins de 1% des incidents sont signalés. La maltraitance des enfants est acceptable en Chine.
,
L’objectif de cette campagne est de sensibiliser la population sur ce phénomène.

,

Solution: Un Punching Ball spécialement conçu pour se défouler, placé dans les endroits publics afin de dénoncer le problème de la maltraitance des enfants et aider à corriger la fausse idée (largement répandue en Chine) selon laquelle «Les enfants ne peuvent jamais réussir dans la vie si vous ne les battez pas! ».

Le but est d’éduquer le grand public sur les droits des enfants, mais aussi leur rappeler d’être vigilant à la maltraitance des enfants.

,

Très bonne Initiative ! L’avantage du street Marketing est la sensibilisation terrain et la reprise sur Internet par la communauté de la Marque/Entreprise/ ou de la cause.

,

Agence: Linkus, Beijing, China
Creative Directors: Polar.qiao, Zhanfeng Sui, LiangYu Lu, Zhenquan Gao

.

Retrouvez d’autres campagnes de street Marketing en Chine

.

Olivier VEROT

Marketing Chine

A lire également

8 Commentaires

  1. Très bien vu. Sujet très sensible en Chine. Comme tu le soulignes, en Chine comme en France 50 ans auparavant, une paire de claque est synonyme d’éducation.
    D’un autre coté les parents trop flexibles, entrainent des enfants rois, pas très bon non plus. Il est donc important de garder la voie du milieu… comme dirait Laozi !

    😉

  2. Je ne pensais pas qu’il y avait 30% d’enfants maltraités. C’est beaucoup quand même…

    C’est une bonne initiative mais je trouve cela un peu flippant, ça veut dire en somme que les gens sont amenés à taper dans un puching-ball où il y a un enfant dessiné? Donc cela veut dire que ceux qui tapent dedans sont les potentiels « violents »?

    Tu crois que les gens vont vraiment montrer comme ça à la face du monde qu’ils sont susceptibles de tabasser leur gosse?…Remarque ici on est jamais au bout de nos surprises…
    Je sais pas…je trouve qu’il y a quelque chose de difficile à interpréter dans le geste.
    Ou peut-être est-ce moi qui ne comprends pas bien …

  3. Coucou,

    Je suis d’accord avec Qiluolan, cela fait beaucoup. 30% des parents mettent des claques à leurs enfants oui et alors ?

    Violence et une paire de claque faudrait faire la différence. l’enfant roi ou un enfant bien éduqué , oui je rejoins certains chinois, vaut mieux un enfant bien éduqué !

  4. euh tu es d’accord avec moi sur quoi Nico? Pour moi mettre des claques aux gosses c’est pas une solution…et c’est de la violence que tu le veuilles ou non.
    La parole peut suffire à éduquer…crois moi!

  5. Cela me fait un peu rire aussi.

    30% des enfants maltraités en Chine ? Combien ont reçu de claques dans leur vie?
    Cette association exagère un peu trop je trouve.

    @Qiluolan
    Pas la peine de s’énerver, on parle d’une claque pas de maltraitance !

  6. @qiluolan
    Je suis d’accord avec toi sur les points
    « Je ne pensais pas qu’il y avait 30% d’enfants maltraités. C’est beaucoup quand même… »
    « C’est une bonne initiative mais je trouve cela un peu flippant, mettre un punching ball …  »

    Par contre mettre une claque de temps en temps lorsqu’un enfant l’obéit pas, je ne trouve pas cela scandaleux.
    Je suis contre la maltraitance mais cela ce n’est pas de la maltraitance d’enfants, il ne faut pas TOUT confondre et TOUT mélanger.

    La parole généralement suffit on est aussi bien d’accord.

    Et pas la peine de me faire passer pour un maniaque , reste « peace »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *