Un site 2.0

.
.

Une nouvelle ère dans l’internet est en train d’arriver. En Chine comme ailleurs, le web statique, le site vitrine va petit à petit disparaitre et laisser sa place aux sites internet interactifs.
Les sites 2.0… ce sont des sites interactifs qui produisent du contenu de qualité et qui le mettent régulièrement à jour, qui échangent sur d’autres plateformes et qui captent d’avantage l’intérêt de l’internaute.

.Web

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

.

,
On va chercher le lecteur, le client potentiel. Internet est désormais le média le plus consulté par les décideurs de la nouvelle génération.

.

Aujourd’hui j’ai interviewé le dirigeant d’une entreprise (une PME en Chine) qui a compris cela et qui l’applique très bien. Nous allons donc voir ses débuts et les résultats qu’il a obtenu avec son site 2.0

.

.

Carte d’identitéNic

.

Nom : Nicolas Diemert
Société : gcb sourcing
Activité : import-export depuis la Chine
Site Internet :

.

.

Pourquoi as-tu choisi de lancer un site 2.0 ?

.
Quand j’ai rejoint mon associé et ami Etienne Meyer dans l’aventure de sa société début 2009, il n’avait pas de site internet et la société s’appelait GCB Co.Ltd (qui est toujours le nom officiel). Il tournait bien avec ses clients qu’il avait trouvé via le relationnel et son réseau personnel, mais il désirait passer à l’étape suivante et prospecter hors de son cercle fermé. Avant de faire quoi que ce soit de concret, j’ai commencé par poser sur papier les problèmes que la société devait surmonter afin de trouver des nouveaux clients. Les membres de la société étant tous en Chine et la boite ayant que peu de moyen, il était impossible de recruter un commercial en France, de plus est, il est difficile de manager quelqu’un et de le motiver avec une telle distance géographique.

,

Je me suis dit : « Si je ne veux pas passer mes journées et soirées au téléphone (à cause du décalage horaire France-Chine) il va falloir créer un site internet qui fait office de vendeur ».

.
Logo gcb sourcingUne fois, l’idée lancée je me suis mis au travail marketing : création de la charte graphique, création du logo, changement de nom, bien entendu après avoir étudié la cible a laquelle gcb sourcing doit s’adresser.

,

Le plan marketing finit, il a fallu se former au marketing web car je n’y connaissais strictement rien. J’ai donc pris 3 mois pour apprendre le langage html et connaitre les bases du référencement. Puis je me suis mis à créer le site professionnel en html en évitant les erreurs d’architecture qui m’auraient bloqué pour le référencement ultérieur. Après de nombreuses heures passées sur les blogs, forums et vidéos de référencement, j’en ai conclu que la meilleure stratégie pour se faire connaître via google est par des articles !

,
Le blog étant créé et attaché au site professionnel, la porte d’entrée de mon site était prête à accueillir ses 1ers visiteurs…

.

.

site gcb sourcingQuelle stratégie 2.0 as-tu appliquée ?

.

Mon raisonnement est le suivant : pour me faire connaître j’ai besoin de nouveaux contenus, pour avoir du contenu j’ai besoin d’un blog. Il fallait donc que mon blog traite de thèmes en relation avec ma cible et que les articles soient une réponse aux questions des internautes en rapport avec l’import export.

.
Pour faire connaître mes articles il a fallu faire référencer mon site, pour cela j’ai suivi les stratégies suivantes :

,
Participer à des forums du thème de son blog. Mon blog donnant des infos pratiques, à chaque fois qu’un de mes articles répondait a une question, j’y mettais un lien vers l’article. Cela m’a permis de gagner en backlink mais surtout en referals.
Intégrer les communautés de blogs fréquentées par sa cible ou ayant le même thème que son blog. Cela permet de réagir à des articles, intégrer une communauté active et se faire un nom auprès d’autres bloggeurs. Mon but premier a été de me faire connaître, mais plus je lis les blogs et plus je prends plaisir à commenter. J’essais toujours de faire des commentaires de qualités pour essayer d’apporter un plus au blog qui m’apporte des infos gratuitement et aussi pour gagner en crédibilité auprès de la communauté et de son webmaster.
Google Alerte : peu de personne y pense, mais c’est un excellent moyen de découvrir de nouveaux articles, blogs, journaux, forums parlant des sujets qui m’intéressent. J’ai mis par exemple une alerte « douane » qui me permet de rester au courant des derniers changements concernant la douane.

.

Il y a plein d’autres stratégies, mais le référencement prend du temps. Donc plutôt que de faire tout moyennement, j’essaie de faire moins de quantité mais plus de qualitatif.

Je débute dans le « social marketing » en développant twitter et mes profils dans les réseaux professionnels (Facebook, Viadeo, linkedin).

.

Ma prochaine étape sera le développement de newsletters, mais plus au niveau professionnel afin de promouvoir mes produits.

.

.

Pourrais-tu expliquer tes débuts dans la blogosphère, les erreurs commises?

.

Oula la…. Des erreurs j’en ai commises, principalement sur les commentaires de blogs.

Par exemple, je mettais systématiquement un lien vers un ou deux de mes articles dans mes commentaires de blog. Ce qui est très mal vu et passe uniquement pour de l’autopromotion (même si les articles sont pertinents). Je me suis fait « démonter » par un grand nombre de personnes de la communauté de Marketing-Chine et j’ai  compris les règles.(voir exemple)

.

D’abord se faire accepter par la communauté du blog et du webmaster, et après, une fois de temps en temps mettre un lien vers ses articles (si l’article est pertinent et correspond à l’article sur lequel on commente).

;
Ce qui est important c’est de toujours continuer à s’informer pour suivre les tendances et nouvelles règles, mais surtout ne pas se braquer. Savoir reconnaître quand on a tort et changer d’attitude pour se faire accepter par les différentes communautés.

.

Autre chose d’important, ne pas prendre les webmasters pour des idiots, laisser des commentaires genre « super article », « merci pour l’info »,etc… va vite vous amener à rejoindre la liste des spammers.

.
Personnellement je lis toujours du 1er au dernier mot les articles que je commente, et j’essaie de rebondir sur l’article en lui-même. Il n’est pas rare que je déclenche des discussions avec les webmasters et d’autres membres de la communauté qui finalement peuvent apporter un très bon complément à l’article.

.

.

Quels résultats avez-vous obtenu avec votre site/blog ?

.

,

Quand j’ai commencé avec mon site en juillet 2009, je devais avoir 3 visiteurs par jour ; moi-même, mon associé et ma mère pour corriger les fautes d’orthographes… 🙂

,

performancesPuis en octobre j’ai ouvert le blog et les visites ont décollé.

Ensuite grâce à des échanges de liens, mon site a gagné en réputation auprès de google (trustrank) et je suis passé à 50 visites par jour en moyenne.

En plus d’Olivier, je tiens donc à remercier la communauté des bloggeurs sur la Chine, Nico (Amour Chine), Cédric (Chine Chinois), Alain (Reflets de Chine) et Yang (Internet Chine).

.

Aujourd’hui mon site attire environ 8000 visiteurs mensuels soit plus de 300 visiteurs par jour en semaine (et oui, mon blog est trop ennuyeux à lire le weekend).
,

L’important c’est que le blog serve de porte d’entrée à ma société, et attire des visiteurs de qualité

Je suis satisfait car depuis 6 mois environ nous sommes contactés environ 4-5 fois par semaine pour des demandes de cotations. En moyenne, nous avons une demande de cotation toutes les 200 visites environ.

.

Notre société progresse, 150 000 € de CA avant le site Internet, en 2009 gcb sourcing a fait 380 000 € de CA et jusqu’à septembre de 2010  nous sommes environ à 570 000€ de CA !

.

.

Analyse de marketing Chine des résultats du site de gcb sourcing

.

A partir du google analytics de gcb sourcing, je vais vous expliquer brièvement les résultats.

.Analytics 1 an

,

  1. Les visites augmentent progressivement, c’est bien, cela montre que le site est de mieux en mieux vu par les moteurs de recherche.
  2. 200 à 400 visites par jour, c’est très bien pour un site parlant du sourcing en Chine, c’est pas un sujet très recherché par le grand public
  3. 3,53 pages vues par visites, un excellent résultat, cela signifie que le visiteur se balade sur le site. Le site a réussi sa mission: attirer la bonne cible et le visiteur se balade sur le site.
  4. 10% de taux de rebond (%de visiteurs quittant le site dans les premières secondes) C’est tout simplement exceptionnel. 90% des visiteurs restent sur le site. Le taux moyen est à 60%, je suis à 65%.
  5. 2min 49 un bon résultat qui montre que le visiteur est intéressé par le contenu.

,

Il ne reste plus qu’à faire augmenter les visites et à garder les mêmes scores.


.

Quels sont les posts qui t’attirent le plus de visites ?

.

.

Les articles ayant le plus de visites sont dans l’ordre :

.
1-Les nouveaux incoterms 3000 : Cet article explique les changements prévus dans le partage des responsabilités entre les acheteurs et les vendeurs au niveau du transport. Les nouveaux incoterms, qui vont remplacer les incoterms 2000 à partir de janvier 2011, ont pour but de s’adapter à l’explosion des échanges internationaux, d’utiliser au mieux internet et d’être plus simple d’utilisation.

,
2- comment acheter des produits en gros de Chine ? . Cet article explique les avantages et inconvénients des différentes méthodes d’achat en gros en Chine. Les méthodes exposées sont : acheter directement au fournisseur, envoyer quelqu’un de sa société en Chine, utiliser un intermédiaire.

.
3- Douane et procédures de dédouanement Cet article essaie de rendre abordable la compréhension de comment passer les douanes sans encombres ? On y apprend ce qu’est le HS code, si on paie des droits de douanes sur des échantillons, etc… Un nouvel article est en préparation pour apprendre à calculer simplement les droits de douanes.

.

.

Quels conseils donnerais-tu à une entreprise qui envisage de transformer son site en 2.0 ?

,

Les conseils que je donnerais :

,

  1. Bien se former en lisant diverses sources, notamment les blogs de google. Installer google webmaster et google analytics pour étudier ses résultats et suivre les conseils de google.
  2. Etre très très patient et surtout faire un travail régulier. En effet pour donner de la crédibilité à son site aux yeux de google il faut avoir du vécu, être reconnu par ses pairs (d’où l’importance des backlinks venant de blogs/forums en relation avec le sien) et représenter le plus grand nombre possible de pages sur le net (d’où l’importance d’écrire régulièrement, mais attention, uniquement du contenu original, cela ne sert à rien d’avoir 5 pages identiques sur son site car google en choisira qu’une seule).
  3. Ne pas essayer d’être plus malin que google, car il n’y a pas plus fort que google sur internet ! A mes yeux il est important de faire du référencement propre et non pas en essayant d’utiliser des trucs genre « gagner 10000 backlinks en 1 semaine » ou « première place garantie sur google en 1 mois » etc… si cela marche un temps, le jour ou ca ne marche plus, google pénalise et on s’en sort rarement indemne.
  4. Faire une recherche de mots clés pertinente avant d’essayer de passer son temps à référencer un mot clé obsolète. Il faut prendre en considération le nombre de visiteurs potentiels sur tel mot clé, mais également la concurrence sur le mot clé. Ayant un petit site avec peu de moyen j’ai du trouver des mots clés niches pour être trouvé sur google. Il est en effet très dur pour moi de concurrencer qui que ce soit sur « achat Chine », mais sur « achats en gros depuis la Chine » j’ai déjà plus de chances !
  5. Et mon dernier conseil, toujours penser positif. En effet, les effets sont très longs à se dessiner et on perd vite des visiteurs si on fait une pause sur son référencement (un peu comme quand on essaie de perdre du poids en faisant du sport). Ce qu’il faut savoir c’est que seulement 10% des gens présent sur le net comprennent et travaillent sur leur référencement. Ce qui veut dire que si vous faites du travail régulier et que vous appartenez à ces 10%, il y a de grandes chances d’atterrir en première page de google sur certains de ses mots clés.

,

N’étant passionné d’internet que depuis peu, et ne me considérant absolument pas comme un expert, je demanderai aux lecteurs de ne pas suivre mes conseils à la lettre, mais simplement les considérer comme une source de plus. Pour les experts en SEO, n’hésitez pas à me corriger et à me compléter dans les commentaires, pour les autres n’hésitez pas à me poser des questions sur info@gcbsourcing.com ou bien évidemment en commentaire de cette interview.

.

.

Merci Nicolas pour avoir répondu à cette interview, qui j’espère aura montré aux lecteurs un exemple de site professionnel interactif.

.

Si vous souhaitez créer un site 2.0, et que vous avez des questions, n’hésitez pas laisser un commentaire.

.

.

Olivier

Marketing Chine

A lire également

13 Commentaires

  1. Bonjour,

    Bravo pour la rétrospéctive. Je me souviens de toi, qui au début spammait mais qui depuis est super actif et fait des interventions intéressantes.

    Content de voir que le web2.0 commence à arriver dans les moeurs, c’est vrai qu’un site qui est attractif fait office de vendeur.
    C’est un bon slogan tient, créer un site qui deviendra votre meilleur vendeur.

    PS: je suis étonné par le taux de rebond, Olivier tu penses que c’est du à quoi?
    temps de chargement ou les visites viennent de liens externes plutot?

  2. Salut,
    Associer un blog à un site internet c’est l’avenir c’est sur mais ça doit prendre énormément de temps non ? Combien ca te prend de temps par semaine de rédiger des nouveaux articles ? Il y a beaucoup de contenu original ou surtout de la reformulation de news ?
    Je suis en train de faire un site Internet pour une entreprise. Mais je ne sais pas si j’arriverai à les convaincre de monter un blog et de le tenir à jour…

  3. Bonjour Matt,
    Merci pour les « interventions intéressantes » 😉
    Oui effectivement beaucoup d’erreurs au debut, ce n’est pas simple de connaitre et comprendre toutes les regles tacites du referencement, surtout quand on y connait rien. Mais en ecoutant les critiques on les apprend tout doucement 😉
    Mon blog met effectivement du temps a charger, ca pourrait jouer sur le taux de rebonds. Par contre j’essai toujours de mettre des titres qui correspondent au contenu de l’article et j’ai effectivement pas mal de referals venant de forums d’ou j’essai de repondre a une question technique sur un domaine de l’import export.

    Bonjour Zhongguo Wine,
    Ce n’est pas moi qui ecrit les articles car je ne suis pas tres doue en style d’ecriture, mais un de mes employes. J’ai choisi de faire de la qualite, donc on redige 4-5 fois le meme article jusqu’a ce que je sois content et que les informations soient utiles aux lecteurs. Ca prend un peu de temps, mais ca depend vraiment de la technicite du sujet et de l’inspiration de l’auteur. Par contre, chaque article peut ramener des prospects, donc il y a pire que d’ecrire des articles dans la prospection.
    Personnellement j’essais de passer environ 1h30 par jour dans le « referencement ». Je vais sur des blogs interessants et je laisse des commentaires sur presque chaque article que je lis. Ca me permet de me tenir informer et de referencer en meme temps. Mais il m’arrive de passer bien plus de temps, surtout le soir une fois chez moi, car si une discussion interessante se passe je commente par plaisir pour participer a la discussion.
    Comme tu dis, ce qui est dur c’est de mettre le blog a jour. On a qu’un article toutes les 2 semaines environ, mais l’important et d’etre regulier (pas ecrire 5 article par semaine puis plus rien pendant 2 mois).

  4. Bonjour,

    Vous avez raison d’insister sur le site 2.0 c’est l’avenir.
    Petit budget et forte rentabilité, c’est un moyen de se promouvoir vraiment au top.
    Dommage que ce soit nos PME qui s’inspirent de cela avant les grandes sociétés, notre cher et tendre cac 40, en avance sur toutes les technologies comme d’habitude.

    Bravo pour vos performances. Pourrais je savoir d’où viennent les visiteurs de votre site? SEO, liens externes, ou accès direct?

  5. Bonjour Arthuro,
    Je pense que c’est une simple question de motivation. Le second aura toujours plus « faim » que le premier. Aussi, il est plus facile d’etre flexible et essayer les dernieres nouveautes en temps que PME, car il n’y a pas toute cette chaine hierarchique a remonter je pense. Mais le web 2.0 existe depuis longtemps en France, on commence simplement a en parler depuis peu.
    Les visiteurs viennent a 49% des moteurs de recherches (google a ecrasante majorite), 43% de sites referents et 8% d’acces direct.

  6. Bonjour,
    Je suis tres admiratif: un blog en anglais et un en francais! J’ai commence a traduire certains de mes articles en francais, ca prend des heures et des heures.
    Lequel te ramene le plus de visites?
    Merci

  7. Bonjour Renaud,
    J’ai effectivement un site pro Anglais-Francais, un blog Anglais et un Blog Francais.
    Le blog Francais me ramene presque toutes les visites (quelques produits sont trouves sur mon site pro), et le blog Anglais je ne le met plus a jour par manque de moyen. Je l’utiliserai le jour ou j’attaquerai des marche Anglophone et ou j’aurais recrute un « native speaker » pour ecrire les articles.
    Pour traduire tes articles tu devrais essayer d’utiliser google translate puis de les corriger… j’ai essaye recemment et je doit dire que j’ai ete epoustoufle par la traduction qui etait a 80% bonne.

  8. @Matt
    taux de rebond, temps de chargement optimisé et je pense une très bonne sélection des mots clef.
    Surement des mots clef multiples 3-4 mots en rapport avec l’import export.
    Un public ciblé.

    @renaud
    anglais ramène le plus de visites si on est bien positionné. le français c’est plus facile d’avoir des visiteurs mais plus difficile d’en avoir beaucoup.

  9. Merci pour les conseils!
    Il y a plus de visiteurs pour les articles en anglais, mais pour les recherches Google les mots-cles sont beaucoup plus concurrentiels qu’en francais.

  10. Le webmarketing c’est fait pour les boites dynamiques.
    Faut se lancer dans le web, comprendre comment ça fonctionne. La taille n’a rien a voir.

    Je travaille dans le web2.0 en France, et nos clients sont vraiment à la ramasse, le changement est si brutal pour les anciennes générations.

    J’aurais une question soit marketing chine soit GCB, existe t il des sites chinois qui font des Sites web dynamique?
    Quel est le niveau de connaissance des chinois en matière de 2.0 ?

  11. Avant de vanter ces mérites, faut savoir que 300 visites pour un site anglais français c’est assez peu.

    Beaucoup de personnes dans le monde cherche des informations sur le sourcing. C’est toujours à la mode.

    j’aurais une question, si on donne trop d’informations sur le sourcing aux lecteurs, est ce que cela leur donnera envie de passer par vos services?

    Il faut pas être bête si j’ai tout sur le net gratuit, pas besoin d’une société de sourcing qui doit couter bonbon.

    Autre question est ce que l’évolution du CA est du au site? je veux dire le site permet il de réaliser tout ce CA?
    J’en doute un peu, si c’était le cas, ce serait un super vendeur et vous devriez virez tous vos commerciaux.

  12. Bonjour RDS,

    Je ne suis pas specialise sur le marche internet Chinois, mais il ne me semble pas que le web 2.0 soit avance en Chine. Les seuls sites dynamiques sont les sites de ventes qui permettent des notations et commentaires des acheteurs/utilisateurs. Mais la promotion via des articles de blogs et le marketing social sont tres peu developpes. Je pense que c’est beaucoup lie a la censure du gouvernement concernant les sites sociaux (youtube, facebook, twitter bloques entre autre). Je dois moi meme utiliser un VPN payant pour etre plus libre sur le net et faire mon referencement.

    Bonjour Pradel en Pierre,

    – Comme je le disais dans l’interview, ma fierte va au nombre de gens qui me contactent via internet et pas le nombre de visite. Cependant je trouve qu’avec le peu de moyen mis en oeuvre, 300 visites c’est plutot pas mal. Le principal des visites ne vient que de France, car c’est le blog Francais que je reference. Il est trop competitif pour moi de referencer en Anglais. C’est pas parce que nos pages sont sur le web qu’elles vont etre vu, c’est le travail de referencement qui nous mets en bonne position dans google sur certains mots cles. Et pour nous personnellement, seuls des mots cles francais sont bien places.

    Donc avec le nombre de concurrents sur internet, non seulement en Chine mais aussi dans d’autres pays low cost, je trouve que le nombre de visites est pas mal vu nos moyens!

    – Effectivement donner trop d’informations peut donnner envie aux gens d’essayer d’acheter en gros tout seul en Chine. Seulement, pour faire du bon boulot, ce n’est pas la connaissance, mais surtout l’experience qui va faire la difference.

    Faire une recherche de fournisseurs serieux par exemple, prends enormement de temps, et avoir une equipe de chinois formee aux besoins francais permet de trouver des fournisseurs credibles plus facilement (sans compter le relationnel deja etabli en Chine). Faire sa recherche tout seul via internet de France, ne permet de tomber que sur les fournisseurs presents sur le net, et en general sont trop gros. S’ils sont trop gros il ne sont pas adapte a des PME francaises car leur minimum de commande sont trop eleves.

    Travailler directement avec un fournisseur depuis la France fait que vous n’etes pas sur place. Si vous ne controlez pas la qualite, les mauvaises surprises arrivent presque a chaque fois. Donc pour eviter ca, soit vous payez un controle qualite (qui ne garantie pas la qualite mais qui dit si la qualite correspond a vos attentes, donc production a refaire au cas ou), soit vous vous rendez sur place avec toutes les difficultes et frais que cela entraine.

    En conclusion, j’ai fait le choix de donner un maximum d’information pour que les gens se rendent compte qu’acheter en Chine ce n’est pas trouver le meilleur prix, mais trouver un fournisseur competent, suivre la fabrication, tester ses produits pour etre aux normes, gerer la logistique de transport, recuperer les bon papiers et comprendre les normes pour le dedouanement, ecrire un contrat pour le service apres vente et le remplacement des pieces defectueuses. Du coup, les gens qui nous contactent sont soit ceux qui veulent eviter les risques, soit ceux qui ont deja eu une mauvaise experience avec la Chine et qui veulent se reposer sur nous.

    – Notre service a un prix effectivement et c’est bien normal. Nous nous remunerons sous forme de commission, donc notre remuneration est proportionnelle a l’investissement de nos clients.

    Mais l’avantage de travailler avec nous c’est que nous avons des relations privilegiees avec les fournisseurs et les transporteurs. Nous pouvons negocier des prix plus bas avec des fournisseurs qu’une PME francaise qui ne fait que le volume de sa commande et nous avons des tarifs privilegies avec les transporteurs car nous les utilisons regulierement. Une partie de notre marge est donc absorbee.

    Si nous coutons plus cher que de bosser directement avec un fabricant, c’est aussi parce que nous vous evitons de perdre de l’argent et du temps. En effet si de la marchandise defectueuse vous arrive ou est bloque en douane, vous aurez perdu le prix de la commande plus les 5 semaines de transport en bateau. Il faudra donc payer pour une nouvelle commande et attendre les 30 jours de production plus les 5 semaines de transport. Ayant la responsabilite de la marchandise, nous controlons la marchandise et debusquons les erreurs au plus tot, reduisant les pertes de temps et d’argent.

    N’oubliez pas que nous nous adressons aux PME et pas aux grosses societes qui eux peuvent avoir leurs propres bureaux d’achats en Chine.

    – L’evolution du CA est un melange entre les ventes liees au site et les ventes de nos clients existants. Mais le travail marketing et l’evolution du professionalisme de gcb sourcing a jouee pour leur donner confiance a continuer de travailler avec nous… en plus gros

    – Comme je le disais dans l’interview, le site est justement la pour remplacer les commerciaux en france. Nous avons donc fait le choix de recruter des francais et chinois en Chine pour etre « Chef de Projet », gerant la partie commerciale avec les gens qui nous contactent, mais surtout gerant le suivi de production ici en Chine. Notre force de prospection a bien ete remplacee par le site internet.

    Le but de l’interview n’etait pas de me vanter, mais de donner des conseils et d’expliquer ma propre stragie pour les gens qui sont interesses par le web 2.0. Ma strategie a donne tels resultats, apres libre a chacun de l’ameliorer pour depasser ces resultats.

    Ce qui serait interessant est de lire d’autres interview d’autres societes et de pouvoir comparer les conseils et resultats, afin de faire un mix de ce qui fonctionne.

    Cordialement,
    Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *