Les exportations françaises de produits de beauté en Chine ont atteint un record en 2021

Le commerce de produits de beauté français avec la Chine a atteint un record historique de 1,9 milliard d’euros en 2021. La Chine est désormais la  » première destination des exportations « 

Selon la Fédération française des entreprises de la beauté, le commerce international des produits de beauté et d’hygiène corporelle français a augmenté de 2,5 % en 2021 par rapport à 2019, principalement en raison de l’augmentation des échanges de maquillage, de soins du visage et de parfums, et des taux de croissance record des exportations vers la Chine, et les États-Unis.

L'Agence Marketing Chine

Nous sommes L'agence de Web & Marketing #1 en Chine. Nos Services: E-Commerce, Search Engine Optimization, Publicité, Weibo, WeChat, WeChat Store & PR.

La pandémie de COVID-19 en France a provoqué une année difficile pour le marché français de la beauté et des soins personnels. Très peu d’entreprises ont connu une croissance, et beaucoup ont eu besoin d’un soutien supplémentaire. La FEBEA a publié un rapport sur les exportations françaises de cosmétiques. Ce rapport indique que le vent tourne avec la reprise des exportations mondiales de produits de beauté et de soins personnels.

« Les cosmétiques français sont revenus d’une année 2020 contrastée, consolidant la position de notre nation en tant que leader mondial des cosmétiques, » a déclaré la FEBEA dans un communiqué.

Le rapport montre que les exportations de produits de beauté et de soins personnels français ont atteint 16,2 milliards d’euros en 2021. Il s’agit d’une amélioration significative par rapport aux baisses de 2020 et d’une augmentation de 2,5 % par rapport à 2019. La FEBEA a déclaré que cela était dû en partie à la bonne performance de certains marchés et de certaines catégories spécifiques.

L’industrie française de la beauté a connu des taux de croissance record de ses exportations vers la Chine, et les États-Unis en 2021.

Selon la FEBEA, la Chine est désormais la  » première nation de destination des exportations françaises de cosmétiques « . Le total des exportations françaises de produits de beauté vers la Chine en 2021 était de 11,7 %, soit 56 % de plus que l’activité de 1,9 milliard d’euros. Cette augmentation est en grande partie due aux ventes de produits cosmétiques. La FEBEA a déclaré que la France a désormais exporté plus de rouges à lèvres vers la Chine que tout autre pays. Depuis janvier 2021, les entreprises françaises du secteur de la beauté peuvent exporter des cosmétiques « ordinaires » ou à usage général vers la Chine sans avoir recours à l’expérimentation animale.

En 2021, les exportations de produits de beauté de la Chine vers l’Amérique ont généré 1,8 milliard d’euros de recettes et 11,3 % des exportations de toutes les catégories. Ce chiffre se situe juste derrière celui de la Chine. L’année a connu la plus forte augmentation des exportations de parfums, qui ont augmenté de 66% par rapport à 2020. L’Allemagne a pris la troisième place derrière la Chine et les États-Unis avec 1,5 milliard d’euros d’exportations françaises de produits de beauté. Cela représente 9,5 % du total des exportations de produits de beauté en 2021.

Selon le rapport, les exportations françaises de produits de beauté vers la Russie, le Brésil et le Moyen-Orient ont diminué en 2021.

La Russie et le Brésil ont vu leurs ventes à l’exportation diminuer d’environ 22% par rapport à 2019, tandis que les exportations du Moyen-Orient ont chuté de 5,7% par rapport à 2019. La FEBEA a déclaré que les exportations vers la Russie, le Brésil et le Moyen-Orient étaient largement en baisse en raison de la « condition économique » de ces nations. Le creux de l’activité au Moyen-Orient pourrait également être dû aux perturbations du trafic aérien et du commerce de détail des voyages causées par la pandémie COVID-19.

Les plus dynamiques à l’exportation : Maquillage, parfums et soins de la peau

La FEBEA a déclaré que le maquillage, les parfums et les soins du visage étaient les exportations les plus dynamiques en 2021. Ils représentent ensemble 86,2 % du total des exportations françaises de produits de beauté pour cette année.

Les exportations de produits de maquillage et de soins de la peau s’élevaient à 9 milliards d’euros en 2015. Les soins du visage ont représenté la majeure partie de l’activité internationale, soit 7,5 milliards d’euros. Les rouges à lèvres et les cosmétiques pour les yeux ont suivi les produits de maquillage.

La catégorie des parfums représentait 30,6 % du total des exportations françaises de produits de beauté en 2021. Selon la FEBEA, les parfums ont connu une augmentation de 35,4 % de leur taux de croissance par rapport à 2020.

« La cosmétique montre sa remarquable capacité à rebondir après la crise sanitaire », a déclaré Emmanuel Guichard (délégué général de la FEBEA).

Guichard a déclaré que  » était en mesure de bénéficier, naturellement, du retour de la croissance économique mais aussi d’innover et de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.  » a ajouté M. Guichard.

Il a déclaré qu’il y avait une demande mondiale croissante pour des produits de beauté naturels et écologiques. C’est un domaine dans lequel les entreprises françaises ont investi massivement dans la R&D ainsi que dans le développement de produits.

Made In France – Le « savoir-faire français » est reconnu dans le monde entier

Mme Guichard a déclaré que la croissance des exportations était tirée par les entreprises françaises de produits de beauté de toutes tailles. Il s’agit aussi bien de grandes multinationales que de petites PME dynamiques. Toutes sont des ambassadeurs importants du label « Made in France ».

La FEBEA a déclaré que le « dynamisme des exportations » en 2020 indiquait que les cosmétiques restaient un « fleuron du savoir-faire français reconnu dans le monde entier ». Elle a également démontré la contribution significative de l’industrie à la croissance de l’économie française.

Les exportations françaises de cosmétiques atteindront 20 milliards d’euros en 2022

Les exportations françaises de produits de beauté continuent d’être importantes pour la Chine, le rouge à lèvres étant le produit le plus exporté vers ce pays.

Selon la Fédération française des entreprises de la beauté (FEBEA), les exportations françaises de produits de beauté poursuivent leur croissance en 2022. La Chine et les États-Unis devraient rester des marchés importants pour les parfums et le maquillage, en particulier.

La France a déclaré une « dégradation générale » du solde de son commerce extérieur européen. Elle a cité un « contexte international particulièrement défavorable » en raison des crises en cours entre la Russie et l’Ukraine et de la pandémie COVID-19. Les exportations de biens du pays ont augmenté de 285 milliards d’euros (H1) au premier semestre (2022), soit plus que le niveau d’avant la crise (13% de plus qu’au S2 2019). Les exportations de produits cosmétiques ont également augmenté au cours de cette période.

La Chine est la première destination des exportations françaises de produits de beauté

La Chine était la première destination des exportations françaises de produits de beauté en 2021. Les rouges à lèvres étaient le produit le plus populaire exporté vers les pays de l’APAC, suivis de près par les parfums. Les 11,7 % des exportations totales de la France vers la Chine l’année dernière ont été générés par les exportations françaises de produits de beauté.

En France, le maquillage, les parfums et les soins du visage représentent 86,2%, tandis que les soins du visage représentaient la majeure partie de l’activité internationale. Pour 2021, les soins du visage rapportent 7,5 milliards d’euros de plus que le maquillage (qui rapporte 1,5 milliard d’euros).

L’Oréal souligne la croissance « dynamique » de la beauté dans le monde.

L’entreprise internationale de produits de beauté basée en France, L’Oréal, a présenté au début du mois un tableau positif d’une forte reprise du marché international de la beauté, en particulier en Europe.

Les résultats de la société pour le premier semestre 2022 font état d’une augmentation des ventes mondiales de 20,9 % et d’une croissance du bénéfice net de 25,2 %.

Nicolas Hieronimus, PDG de L’Oréal, a déclaré qu’il était clair, après deux ans de COVID-19, que les consommateurs voulaient « socialiser » et « se faire plaisir avec des produits innovants et supérieurs », ce qui alimenterait la croissance du marché mondial. Hieronimus a déclaré que l’intérêt pour les parfums augmentait dans le monde entier, avec un fort appétit en Chine.

Selon les chiffres de l’entreprise, le premier semestre 2022 a vu une augmentation de 6 % de la croissance du marché mondial de la beauté et une augmentation de 14 % en Europe. Hieronimus a déclaré que l’Europe était désormais une zone de beauté qui s’était  » totalement remise  » des crises du COVID-19.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *